TampaxLa santé et les règles

Les pertes blanches : qu’est-ce que c’est, pourquoi en a-t-on et qu’est-ce qu’elles signifient ?

Les pertes blanches : qu’est-ce que c’est, pourquoi en a-t-on et qu’est-ce qu’elles signifient ?

Ces traces blanches ou transparentes que vous trouvez parfois dans vos sous-vêtements sont des pertes blanchespertes blanches. La plupart du temps, il n’y a pas d’inquiétude à avoir. Les pertes blanchespertes blanches sont même en fait très utiles pour savoir ce qui se passe dans votre corps. Considérez-les comme un baromètre corporel : certains changements dans l’odeur et la couleur de vos pertes blanchespertes blanches peuvent vous indiquer si vous allez bientôt avoir vos règles ou si vous avez affaire à une sorte d’infection, comme une mycose vaginale. Voici donc un guide des pertes blanchespertes blanches pour en savoir plus ce qui est normal et ce qui ne l’est pas.

Qu’est-ce que les pertes blanchespertes blanches ?

L’intérieur du vagin est recouvert d’une muqueuse, un type de tissu corporel qui produit de l’humidité. (C’est la même chose qui recouvre l’intérieur de la bouche et du nez.) Les sécrétions peuvent s’écouler du vagin, où elles ressemblent à un fluide blanc, jaune pâle ou transparent. Ce sont les pertes blanches. Ces pertes sont normales et toutes les femmes en ont. C’est d’ailleurs comme cela que le vagin se nettoie tout seul. C’est un signe que tout va bien.

Les pertes blanches normales sont donc blanches, jaune pâle ou même transparentes et peuvent avoir une texture légèrement visqueuse ou crémeuse, bien qu’elles puissent légèrement changer d’aspect ou de couleur (plus roses, plus jaunes ou plus épaisses) avant et après les règles. Les pertes blanches ont une odeur normale qui va du sucré à une odeur musquée, mais elles ne devraient certainement pas sentir mauvais. Il n’y a pas moyen d’arrêter les pertes blanches, et de toute façon pour quoi faire ? Car non seulement elles aident à protéger le vagin contre les infections, mais elles servent aussi de lubrifiant pendant les rapports sexuels. Il n’y a pas non plus de règles concernant l’apparition des pertes blanches. Certaines femmes en ont tous les jours, d’autres très peu. Cela dépend juste de votre corps et de votre cycle menstruel.

Qu’est-ce que des pertes blanches anormales ?

Les pertes blanches anormales ont en général une couleur, une texture ou une odeur différente des pertes normales. Elles peuvent être beaucoup plus abondantes que d’habitude, avoir une odeur étrange ou de poisson, ou encore une couleur inhabituelle. En résumé, gardez un œil sur tout ce qui sort de l’ordinaire, car cela pourrait indiquer une infection. Pour cette raison, vous devez absolument en parler à votre médecin, surtout si vous présentez également des symptômes comme de la fièvre, des douleurs abdominales, des démangeaisons ou une sensation de brûlure.

Quels sont les différents types de pertes et qu’est-ce qu’ils signifient ?

Les pertes blanches anormales ne sont pas toutes les mêmes et différentes infections peuvent entraîner différents changements. Lisez la suite pour savoir comment distinguer ce qui est normal de ce qui ne l’est pas.

Que signifient les pertes transparentes ?

Si elles sont transparentes et qu’elles ne sentent rien, félicitations : cela veut dire que tout va bien ! Si leur texture est un peu élastique, cela pourrait signifier que vous ovulez, ce qui est bon à savoir. L’exercice peut également les rendre plus abondantes qu’à l’accoutumée, mais autrement il n’y a pas de raison de s’inquiéter.

Que signifient les pertes blanches ou jaune pâle ?

Les pertes blanches normales se situent généralement entre le blanc et le jaune pâle, mais leur couleur peut légèrement varier entre les deux avant ou après les règles. Si toutefois vos pertes blanches ont l’air plus épaisses et ressemblent plus à du fromage cottage que vos pertes blanches habituelles (et que vous avez par ailleurs des démangeaisons au niveau du vagin et de la vulve), cela pourrait indiquer une mycose. La bonne nouvelle, c’est que les mycoses vaginales sont le plus souvent inoffensives et que vous pouvez généralement les traiter avec des médicaments en vente libre. Ceci dit, s’il s’agit de votre première mycose, il est important de consulter d’abord un médecin pour vous assurer que c’est bien le cas et pas quelque chose de plus grave. La mauvaise nouvelle, c’est que les démangeaisons d’une mycose peuvent être extrêmement inconfortables et désagréables.

Que signifient les pertes vertes ou grises ?

Si vos pertes blanches changent radicalement de couleur, c’est un signe que quelque chose ne va pas. Les pertes vertes ou grises sont anormales, surtout si leur texture est également grumeleuse, si elles sont plus abondantes qu’à l’accoutumée ou si elles ont une odeur inhabituelle. Le cas échéant, cela pourrait être le résultat d’une prolifération bactérienne appelée vaginose (qui est un déséquilibre de la flore microbienne du vagin et n’est pas sexuellement transmissible) ou d’une trichomonase, qui se transmet généralement par voie sexuelle (mais que l’on peut également attraper en partageant des serviettes ou des maillots de bain). Vous pourriez également ressentir une sensation de brûlure ou des démangeaisons. D’autres infections sexuellement transmissibles, telles que la gonorrhée et la chlamydia, peuvent également provoquer des pertes blanches jaunes ou vertes. Si vous notez donc de tels changements, allez voir votre médecin dès que possible, surtout s’ils sont accompagnés de symptômes.

Que signifient les pertes brunes ou marron ?

Les pertes blanches brunes ou marron peuvent signifier plusieurs choses en fonction d’autres facteurs. On appelle « spotting » les légères pertes blanches marron ou les petites pertes de sang avant ou entre les règles. Ce n’est peut-être rien, mais si vous avez eu des rapports sexuels non protégés peu de temps avant, cela pourrait signifier que vous êtes enceinte. Les pertes brunes ou marron (car elles contiennent un peu de sang) après les règles sont normales. Considérez cela comme un dernier au revoir avant la phase suivante de votre cycle menstruel. Les pertes brunes ou marron peuvent simplement signifier que vous êtes en train d’ovuler, mais dans des cas plus rares, elles peuvent également être le signe d’un kyste ovarien. Alors dans le doute, consultez toujours votre médecin.

Que signifient les pertes malodorantes ?

Les pertes blanches ont une odeur normale que l’on qualifie parfois de sucrée, de musquée ou encore de métallique. Dans tous les cas, elles ne devraient pas sentir mauvais. Faites confiance à votre odorat, car les odeurs vaginales inhabituelles peuvent indiquer un problème. La vaginose bactérienne est une infection très courante qui peut ne présenter aucun autre symptôme qu’une odeur nauséabonde, voire une odeur de poisson. Il en va de même pour la maladie inflammatoire pelvienne. Il s’agit d’une infection du vagin le plus souvent d’origine sexuelle qui se propage à l’utérus et aux tubes utérins pour infecter tout le système reproductif. Elle entraîne des douleurs et peut provoquer des cicatrices. Dans les deux cas, il est important de consulter un médecin.

Heureusement, il est tout à fait possible de maintenir des pertes blanches normales et saines. Portez des sous-vêtements en tissus « respirants », comme le coton (avec des protège-slips Always Fresh and Protect si vous ne voulez pas les tacher), et évitez les douches vaginales, qui peuvent rompre l’équilibre délicat de la flore bactérienne dans le vagin. Pensez également à vous protéger lors des rapports sexuels pour éviter de contracter des infections sexuellement transmissibles. En résumé, les pertes blanches normales sont tout à fait saines et nullement préoccupantes. Si toutefois la couleur de vos pertes change ou qu’elles commencent à avoir une odeur inhabituelle, songez à consulter un médecin.

Articles associés:

Nos réponses à toutes vos questions sur les règles

Nous répondons ici aux questions les plus courantes sur les règles et proposons quelques conseils utiles.

INFORMATIONS

Ce qu’on peut et ce qu’on ne peut pas faire avec un tampon

Récemment, nous avons vu apparaître de soi-disant « faits » un peu douteux sur les tampons hygiéniques.

INFORMATIONS

Parole de gynécologue : en finir avec 9 idées reçues sur les tampons

Voici donc neuf idées reçues parmi les plus courantes sur les tampons, et quelques réalités médicales pour clarifier les choses.

INFORMATIONS