TampaxLa santé et les règles

Odeur vaginale : quelle est censée être l’odeur du vagin ?

Odeur vaginale : quelle est censée être l’odeur du vagin ?

Le vagin est vraiment quelque chose d’incroyable. Entre les règles, l’ovulation et les rapports sexuels, son écosystème travaille dur pour maintenir quoi qu’il arrive un équilibre délicat et légèrement acide. Pourtant, cet équilibre est parfois rompu. Vous avez des pertes vaginales malodorantes ? Votre vagin a comme une odeur de poisson ? Comment savoir si l’on a une odeur vaginale anormale ? Voici comment savoir si votre odeur vaginale a quelque chose de préoccupant ou s’il s’agit juste d’une étape naturelle de votre cycle.

C’est normal que le vagin ait une odeur

Même si le vagin est une fabuleuse mécanique qui se nettoie toute seule, il n’est pas non plus conçu pour sentir comme un bouquet de fleurs ou un cocktail tropical. Un léger parfum acidulé ou de sueur est tout à fait sain et normal. Un vagin bien équilibré à un pH situé entre 3,8 et 4,5, régulé par une minuscule bactérie appelée lactobacille. Il maintient généralement l’équilibre entre les bonnes et les mauvaises bactéries, mais l’odeur vaginale et le pH peuvent varier.

« De nombreux facteurs peuvent faire passer le vagin d’un milieu acide à un milieu plus alcalin », explique Dr. Melisa Holmes, gynécologue-obstétricienne et co-fondatrice de Girlology. Ces facteurs incluent « le sperme, le sang, les lubrifiants et tout gel ou savon parfois utilisé pour l’hygiène intime ».

L’odeur du vagin peut parfois faire penser à celle de la bière ou du pain, car il contient les mêmes bactéries bénéfiques pour l’organisme. Le vagin peut aussi avoir une odeur légèrement sucrée si l’on vient de manger beaucoup d’agrumes, ou une légère odeur d’eau de Javel si l’on est déshydratée. Le vagin peut enfin avoir une odeur légèrement métallique si l’on est au début ou à la fin du cycle menstruel. Si une forte odeur vaginale de levure ou sucrée est accompagnée de démangeaisons, d’une sensation de brûlure ou de pertes blanches, il s’agit d’une mycose. Les mycoses peuvent arriver à tout le monde, alors ne paniquez pas. Soyez simplement consciente des signes et des symptômes de la mycose vaginale et parlez-en à votre médecin pour un diagnostic et des options de traitement.

Selon la Dre Holmes, l’aine contient également beaucoup de glandes sudoripares. Ce que nous considérons donc comme des odeurs vaginales préoccupantes n’est souvent rien d’autre que notre odeur naturelle, surtout après une séance d’exercice ou quelques jours sans douche. Si cette odeur vous dérange, il existe une méthode toute simple pour vous en débarrasser. Lavez-vous régulièrement l’aine avec de l’eau et du savon, mais contentez-vous de rincer l’intérieur de votre vulve à l’eau tiède, car le savon peut irriter la vulve et perturber l’équilibre de la flore vaginale. Nous déconseillons vivement l’utilisation de douches vaginales pour la même raison.

Une odeur chimique, de poisson ou nauséabonde ? Ce n’est pas normal.

Une odeur vaginale de poisson (frais ou non d’ailleurs), est toujours le signe d’un problème. « La vaginose bactérienne est la principale cause de cette odeur typique de poisson », explique la Dre Holmes, en particulier si elle est accompagnée de symptômes tels que des démangeaisons, une sensation de brûlure ou des pertes aqueuses inhabituelles. La trichomonase, une infection sexuellement transmissible qui provoque des symptômes similaires (ainsi que des douleurs lors de la miction) peut elle aussi entraîner une mauvaise odeur vaginale. Une odeur chimique plus forte qu’une légère odeur d’eau de Javel peut également être le signe d’une vaginose ou d’une autre infection vaginale.

Notre conseil, c’est que si l’odeur de votre vagin vous fait froncer le nez ou si vous pouvez la sentir sur vos doigts à plus de quelques centimètres de votre visage, peut-être devriez-vous allez voir un médecin. Et si cela ne vous gêne pas, vous pouvez aussi demander à votre partenaire s’il ou elle a noté un changement. « L’une des premières choses que je demande à mes patientes, c’est si quelqu’un leur a signalé quelque chose à ce propos », poursuit la Dre Holmes. « Dans une culture où l’image de soi est si importante, nous connaissons tous notre propre odeur, mais la plupart des gens ne sentent pas les odeurs vaginales des autres. » Le cas échéant, cela pourrait être le signe d’une infection comme une vaginose.

WEt si mon vagin sent mauvais pendant mes règles ?

Certaines femmes ressentent encore de la honte ou de la gêne à propos de leurs règles, et leur odeur ne fait pas exception. Répétons-le une fois encore : vous laver régulièrement devrait apaiser vos inquiétudes quant à votre odeur vaginale pendant vos règles.

Pour la Dre Holmes, « ce que la plupart des gens considèrent comme l’odeur typique des règles est en réalité une odeur corporelle. Il y a beaucoup de replis là-dessous. Les bactéries adorent le sang, la sueur et les poils. Alors quand du sang reste coincé dans ces replis, ça commence à sentir ». La Dre Holmes explique que les serviettes hygiéniques favorisent davantage les mauvaises odeurs que les tampons. Donc si vous vous inquiétez d’éventuelles odeurs vaginales quand vous avez vos règles, les tampons pourraient s’avérer un meilleur choix. Que vous utilisiez des tampons ou des serviettes, changez-les régulièrement. Pensez également à vous laver régulièrement au niveau de l’aine et de la vulve. « En fait, le sang n’a pas d’odeur tant qu’il n’est pas en contact avec l’air », précise la Dre Holmes. Donc si votre tampon sent mauvais ou a une odeur de poisson dès que vous le retirez, cela pourrait indiquer une vaginose ou un autre problème sous-jacent. »

Et si votre vagin sent vraiment mauvais, ou comme le dit la Dre Holmes, s’il a « une odeur vraiment très forte et horrible comme si quelque chose était mort à l’intérieur », c’est très probablement le signe d’un tampon oublié dans le vagin. Si vous ne présentez aucun autre symptôme que l’odeur nauséabonde et si vous n’êtes pas dégoûtée et que vous arrivez à l’atteindre, vous pouvez essayer de le retirer vous-même. Autrement, n’hésitez pas à demander de l’aide à votre médecin (et ne vous inquiétez pas, vous ne serez pas la première). Si vous commencez à ressentir d’autres symptômes, comme des démangeaisons, une sensation de brûlure ou de la fièvre, allez consulter immédiatement. Et rappelez-vous : on ne doit jamais porter un tampon plus de 8 heures.

Apprenez à connaître votre odeur corporelle

Pour savoir si votre odeur vaginale est normale, vous devez d’abord vous familiariser avec votre propre corps. Quelle est l’odeur de votre vagin ? Comment devrait-il sentir ? Apprenez-en plus sur les différents types de pertes vaginales aux différents stades de votre cycle et sachez reconnaître leur odeur. Vous passerez ainsi beaucoup moins de temps à vous inquiéter et saurez immédiatement si quelque chose ne va pas.

Articles associés:

Comment savoir si l’on a une mycose vaginale : causes et symptômes

Voici donc tout ce que vous devez savoir sur les mycoses vaginales.

INFORMATIONS

Ce qu’on peut et ce qu’on ne peut pas faire avec un tampon

Récemment, nous avons vu apparaître de soi-disant « faits » un peu douteux sur les tampons hygiéniques.

INFORMATIONS

Nos réponses à toutes vos questions sur les règles

Nous répondons ici aux questions les plus courantes sur les règles et proposons quelques conseils utiles.

INFORMATIONS