TampaxLa santé et les règles

Influence du stress sur le cycle menstruel

Influence du stress sur le cycle menstruel

Le stress et les règles

Par la Dre Christina Matera

Influence du stress sur le cycle menstruel

Il est très commun pour les femmes de vivre du stress pendant le cycle normal de l'ovulation. Il n'est pas rare (et c'est d'ailleurs presque prévisible) qu'il y ait des fluctuations (parfois subtiles, parfois non) dans les menstruations. Il est bien connu que le taux de fécondité diminue pendant les famines et les guerres. Il n'est toutefois pas nécessaire de vivre des événements aussi tragiques pour constater des changements dans ses menstruations. De nombreuses femmes constatent que leurs saignements sont irréguliers, imprévisibles ou retardés lorsqu'elles traversent des périodes particulièrement difficiles comme des dates butoirs à l'école ou au travail, des maladies ou des deuils. Le stress physique comme l'exercice intense et répété ou une perte de poids excessive vient souvent interrompre le cycle menstruel normal des femmes. Il est même possible que les règles ne recommencent pas avant que la stabilité et la tranquillité ne soient de retour.

Le stress déclenche les règles

Il peut sembler curieux que les ovaires répondent aux problèmes émotionnels et physiques. Ce n'est toutefois pas très étonnant quand on sait que le cycle ovarien mensuel est stimulé par un système bien réglé qui se trouve à l'extérieur de l'ovaire, dans une petite région du cerveau appelée hypothalamus. Cette région clé reçoit de l'information de nombreuses parties du corps ainsi que de l'environnement qui entoure ce dernier. Elle agit comme un poste central en recevant et en organisant une tonne d'informations à laquelle elle répond en donnant des instructions au corps sur la façon de réagir à tous ces stimuli. L'hypothalamus fonctionne aussi comme un service de traduction qui aide à déchiffrer les deux principales formes de communication du corps: le système nerveux et le système hormonal (endocrinien). L'information, sous la forme d'activité neuronale électrique et d'hormones circulantes, est reçue par l'hypothalamus avant d'être traitée et relayée vers d'autres parties du cerveau et du corps pour que le corps sache comment y répondre. L'organisation de l'hypothalamus place la reproduction parmi les stimuli internes et externes. La reproduction n'est, par conséquent, permise que si le corps est dans un environnement stable, sécuritaire et sain. Si le corps perçoit que la femme n'est pas physiquement ou émotionnellement capable de traverser une grossesse et de prendre soin d'un enfant dépendant et demandant, l'hypothalamus arrête le cycle d'ovulation.

Le stress bloque les règles

Les règles peuvent être retardées par le stress et une femme peut aussi ne plus avoir de menstruation du tout à cause du stress. Les symptômes prémenstruels si redoutés disparaissent souvent lorsque l'ovulation est interrompue. Le corps de chaque femme répond au stress d'une manière qui lui est propre. Il est donc impossible de prévoir ce qui arrivera. Heureusement, quand le stress disparaît et que tout retourne à la normale, il en va de même pour l'ovulation et la fécondité.

Mis à part le désagrément des saignements imprévisibles, le chamboulement de l'ovulation normale peut entraîner de l'anémie (en cas de saignements abondants) et de l'infertilité. Si le système est dérangé au point que les ovaires ne produisent plus d'estrogène, et si cette condition se poursuit sur une longue durée, la femme peut voir la densité de ses os diminuer et risquer de souffrir d'ostéoporose. Ce processus adaptatif, qui aide le corps à rediriger temporairement son attention et son énergie vers des éléments plus urgents, peut entraîner des problèmes si la situation persiste.

Comment lutter contre les effets du stress sur le cycle menstruel

Heureusement, comprendre le fonctionnement du système reproducteur permet d'offrir des traitements pour minimiser certains des problèmes qui surgissent quand le système va de travers. La pilule contraceptive peut, par exemple, régulariser le flux menstruel en augmentant le taux d'estrogène. Elle peut, bien sûr, n'être utilisée que temporairement en attendant que la situation se stabilise. La médecine moderne propose aussi d'autres moyens de survivre aux événements stressants en attendant que les choses se replacent. Les médecines non traditionnelles, comme la méditation, le massage, l'acupuncture et l'herboristerie peuvent aussi aider à gérer le stress et à rééquilibrer le corps et l'esprit.

Articles associés:

Peut-on se baigner quand on a ses règles ?

Comment se baigner avec ses règles ? Voici quatre conseils pratiques pour se baigner quand on a ses règles.

INFORMATIONS

Nos réponses à toutes vos questions sur les règles

Nous répondons ici aux questions les plus courantes sur les règles et proposons quelques conseils utiles.

INFORMATIONS