TampaxNotre Promesse Sécurité

Syndrome du Choc Toxique

Syndrome du Choc Toxique

On associe encore trop souvent tampons et choc toxique. Pourtant, le choc toxique est causé non pas par un tampon, mais par des toxines produites elles-mêmes par une bactérie. Pour eviter de développer de mauvaises bacteries au niveau du vagin il faut simplement suivre quelques règles d’hygiene essentielles.

Dans la vidéo qui suit et qui a été réalisée avec une gynécologue, nous vous proposons de distinguer le vrai du faux sur le choc toxique.

Le choc toxique est-il lié à la composition d'un tampon? Ou est-ce une bactérie qui cause le choc toxique? L'utilisation d'un tampon augmente-t-elle le risque de contracter le sydrome du choc toxique? Voici la réponse de l'experte en video.

1. Qu’est-ce que le Syndrome du Choc Toxique (SCT) ?

Le Syndrôme du Choc Toxique (SCT) est une affection rare mais grave qui a été étudiée depuis de nombreuses années et dont les résultats des recherches ont été publiées dans de nombreuses revues médicales et scientifiques. Le SCT est causé par la bactérie Staphylococcus aureus – le STC n'est pas «causé» par des tampons. L’ensemble des dispositifs intra-utérins – tampons, coupes menstruelles, diaphragmes contraceptifs, éponges contraceptives, capes cervicales- sont associés à un faible risque de SCT. Cette bactérie n'est pas dangereuse dans la plupart des cas et est présente naturellement chez 15% à 40% de la population (hommes, femmes et enfants).

Choc toxique – le nombre de cas’

A propos de la survenue du SCT, une déclaration récente du Centre National de Référence des Staphylocoques (CNR de Lyon) affirme que « au cours des 6 dernières années (2011 à 2016), les données du CNR ne mettent pas en évidence d’augmentation significative du nombre de cas rapportés de SCT d’origine menstruelle, avec une moyenne de 20 cas recensés chaque année. »

2. Est-ce que les tampons hygiéniques vont me donner le Syndrome du Choc Toxique (SCT) ?

Le SCT menstruel est provoqué par certaines souches de la bactérie Staphylococcus aureus. Il est important pour les femmes de connaître les faits concernant le SCT. Ces faits sont notamment l’importance de reconnaître les symptômes du SCT lors de l’utilisation de tampons, de retirer immédiatement le tampon et de consulter un médecin. Prises en charge rapidement, de nombreuses femmes récupèreront complètement. Les femmes doivent également utiliser les tampons avec la capacité d’absorption la plus faible adaptée à leur flux menstruel et utiliser de temps en temps une serviette hygiénique pendant leurs règles. La science est absolument claire : les composants présents dans les tampons sont aujourd’hui pareillement sûrs. Toute autre suggestion est tout simplement sans fondement et potentiellement dangereuse car elle pourrait encourager les femmes à ignorer les symptômes du SCT. Nous encourageons les femmes à sélectionner la marque qu’elles souhaitent – la chose la plus importante pour nous est que les femmes connaissent le SCT et les symptomes. Pour plus d’informations sur le SCT, elles peuvent vérifier les faits sur ce magnifique site internet. De plus, note site internet contient des informations sur le SCT ici.

3. Quels sont les symptômes du Syndrome du Choc Toxique (SCT) ?

Les symptômes du Syndrome du Choc Toxique sont très semblables à ceux de la grippe. Si vous commencez à vous sentir malade, retirez votre tampon immédiatement, communiquez avec votre médecin et dites-lui que vous pensez être atteinte du SCT. Les symptômes du syndrome de choc toxique sont :

  • Fièvre soudaine (38,9 °C/102 °F ou plus)
  • Vomissements
  • Maux de gorge
  • Diarrhée
  • Éruption cutanée ressemblant à un coup de soleil
  • Douleurs musculaires
  • Étourdissements
  • Évanouissement ou sensation de vouloir s'évanouir en position debout

4. Est-ce que tout le monde peut avoir le Syndrome du Choc Toxique (SCT)?

Malheureusement, oui. Le SCT peut toucher n'importe qui : autant les hommes que les femmes et les enfants. Dans certains cas, le SCT est causé par des infections émanant de piqûres d'insectes, de brûlures ou d'une chirurgie. Environ la moitié des cas rapportés sont associés à l'utilisation de tampons hygiéniques.

5. Est-ce que le Syndrome du Choc Toxique (SCT) est contagieux ?

C'est une question qui revient toujours. En effet, nombre de personnes se demandent si le Syndrome du Choc Toxique est contagieux. Sachez dès aujourd'hui qu'il ne l'est pas, et que vous ne pouvez l'attraper au contact de quelqu'un d'autre. Le SCT n'est donc pas contagieux car il ne se transmet pas d'une personne à une autre. Bien au contraire, il se contracte au contact des toxines libérées par certaines souches de bactéries comme les bactéries S. Aureus.

6. Est-il possible de contracter le Syndrome du Choc Toxique (SCT) plus d'une fois ?

Malheureusement, oui. Si vous avez déjà eu le SCT dans le passé, vous devriez demander l'avis d'un médecin avant de recommencer à utiliser des tampons. Pour plus d’information sur le Syndrôme du Choc Toxique, voir cet article Questions sur Les Tampons et le SCT (Syndrome du Choc Toxique).

7. Y-a-t ’il une augmentation de l’incidence de SCT en France. Les substances chimiques présentes dans les tampons sont-elles à l’origine de cette augmentation ?

Les preuves scientifiques sont claires : le SCT est une affection rare mais grave provoquée par la bactérie Staphylococcus aureus, il n’est pas « provoqué » par les tampons. De fait, tous les dispositifs introduits dans le vagin sont associés à un faible risque de SCT, y compris les tampons, les coupes menstruelles, les éponges contraceptives.Une déclaration récente du Centre National de Référence des Staphylocoques. Nous sommes impatients de mieux comprendre les données recueillies par le Pr Lina et de les comparer aux données rigoureuses relatives au SCT en provenance d’autres pays sur des populations similaires.

8. Est-il possible que des produits ou des substances chimiques contenus dans les tampons soient en cause ?

Non. Les preuves scientifiques sont claires : la rayonne et le coton, les principaux composants des tampons, sont des produits pareillement sûrs, qui sont utilisés dans les tampons depuis des dizaines d’années. Et si des traces de certaines substances ont été détectées de temps en temps dans certains tampons au fil des années, les quantités sont négligeables et n’ont jamais été associées au risque de SCT.La chose la plus importante est de se concentrer sur l’éducation au SCT. Il est essentiel d’éduquer les femmes pour qu’elles sachent comment réduire le risque de SCT, comment reconnaître les symptômes et ce qu’il convient de faire si elles pensent être à risque.

9. Comment diminuer les risques de développer un SCT ?

Vous pouvez réduire le risque de SCT lié aux règles en respectant les règles d’usage et d’hygiène suivantes :

  • Lavez-vous les mains avant et après l'insertion d'un tampon.
  • Choisissez un tampon avec la capacité d'absorption minimale adaptée à votre flux.
  • Alternez l'utilisation de tampons avec autres protections hygiéniques. Par exemple, utilisez une serviette hygiénique à la place du tampon au moins une fois par jour pendant les règles.
  • Changez de tampon toutes les 4 à 8 heures en fonction de votre flux. Enlevez toujours le tampon usagé avant d'en insérer un nouveau. N'oubliez pas d'enlever le dernier tampon à la fin des règles.
  • Utilisez un tampon uniquement pendant vos règles. Les tampons sont prévus uniquement pour absorber les saignements menstruels. Ne l'utilisez pas en prévision des règles ou pour absorber des sécrétions vaginales en-dehors des règles.

QUESTIONS SUR LES TAMPONS ET LE SCT (Syndrome du Choc Toxique)

Nous pensons qu’il est essentiel que les femmes aient accès aux données relatives au SCT (Syndrome du Choc Toxique), qu’elles soient informées sur les signes et les symptômes du SCT et qu’elles sachent comment en réduire les risques. Prenez le temps de lire attentivement les informations ci-dessous, ou celles disponibles sur la notice contenue à l’intérieur de la boîte de tampons.

1. Les composants de vos tampons sont-il à l’origine du SCT ?

Non, c’est faux. Le SCT est une affection rare mais grave. Les dernières données scientifiques à ce sujet attestent que le SCT n’a pas de lien avec les composants actuellement utilisés pour fabriquer les tampons. Indépendamment de la composition des tampons, il est vraiment important que vous connaissiez les signes et les causeômes du SCT et que vous sachiez comment en réduire les risques. Prenez le temps de lire attentivement les informations sur cet article, ou celles disponibles sur la notice contenue à l’intérieur de la boîte de tampons.

2. J’ai lu que les tampons 100 % coton sont associés à un risque plus faible de SCT, voire un risque zéro. Est-ce vrai ?

Non, c’est faux. Les toutes dernières données scientifiques disponibles actuellement attestent que l’utilisation des tampons, qu’ils soient fabriqués en rayonne ou en coton, est associée à un faible risque de SCT. Indépendamment du type de tampon que vous utilisez, vous devez être informée des signes et symptômes du SCT. Si lors de l’utilisation d’un tampon, vous notez ces symptômes, retirez (immédiatement) le tampon et appelez immédiatement votre médecin.

3. Qu’en est-il des matières synthétiques présentes dans vos tampons ? Augmentent-elles le risque de contracter le SCT ?

Non, pas du tout. Les évaluations de sécurité de nos tampons et des composants qui les composent ont été menées par un comité d’experts indépendants,comprenant des médecins, des scientifiques universitaires et des membres des autorités de sécurité sanitaires. Leurs conclusions confirment que nos tampons et des composants qui le composent peuvent être utilisés en toute sécurité. Pour plus d’information sur le Syndrôme du Choc Toxique, voir cet article Syndrome du Choc Toxique.

Articles associés:

Peut-on se baigner quand on a ses règles ?

Comment se baigner avec ses règles ? Voici quatre conseils pratiques pour se baigner quand on a ses règles.

INFORMATIONS

Comment mettre un tampon ?

Vous pouvez donc pratiquer n’importe quelle activité en toute confiance, même la baignade !

INFORMATIONS

Combien de temps garder un tampon ?

Voici donc nos conseils pour savoir quand et comment changer de tampon.

INFORMATIONS